les-risques-electriques-et-les-mesures-de-prevention-1

Indispensable dans toutes les structures modernes, l’électricité présente aussi de réels dangers nécessitant la mise en place de mesures sérieuses. Dans cet article, nous allons vous parler des risques électriques et des précautions à prendre pour les éviter.

Les dangers liés à l’électricité

Les risques les plus communs sont les incendies, les explosions, l’électrocution et l’électrisation. Le site Ici revient sur ces risques et les meilleurs moyens de les prévenir.

L’électrocution et l’électrisation

Notre corps est conducteur d’électricité. Donc, il est traversé par le courant électrique quand il entre en contact direct avec celui-ci. Il y a alors électrocution lorsque le courant électrique entraîne la mort de quelqu’un. Par contre, on dit qu’une personne est électrisée lorsque le courant a traversé son corps et provoque des lésions plus ou moins graves. Alors, l’électrocution peut être définie comme une électrisation mortelle.

Vous vous exposez aux risques d’électrisation si vous vous trouvez dans un milieu conducteur. Par exemple, changer une ampoule au moment de prendre son bain peut provoquer la mort subite. Le risque est amplifié à chaque fois que vous touchez des équipements électriques (ampoules, prises…) avec des mains ou pieds humides.

les-risques-electriques-et-les-mesures-de-prevention-1

La gravité d’une électrisation dépend de plusieurs facteurs :

  • L’intensité du courant (elle représente un danger à partir de 5 mA)
  • La fréquence du courant
  • La nature du sol
  • L’état de la peau (humide, sèche)
  • La durée du passage du courant
  • Le chemin du courant
  • La surface de la partie de contact

Le courant emprunte le chemin le plus court et endommage tous les organes se trouvant sur son passage. Si une personne est électrisée, ses chances de survie dépendent grandement des premières minutes suivant l’accident. Il est donc vivement recommandé d’agir le plus vite possible.

L’incendie

30 % des incendies en France sont d’origine électrique. Les installations électriques sont soumises à des normes de sécurité. Mais avec le temps, elles se dégradent et deviennent dangereuses. Les principales causes des incendies électriques peuvent être des câbles usés ou mal raccommodés, une foudre, une décharge électrostatique…

Les explosions

Les installations électriques peuvent également provoquer une explosion dans les zones à risques.

Les diagnostics obligatoires

Dans le cadre d’une vente ou d’une location, la réalisation d’un diagnostic d’électricité d’un bien dont l’installation électrique date de plus de 15 ans est obligatoire. Cette pratique a été mise en place suite à la constatation du nombre d’accidents entraînés par la défaillance des installations électriques. Elle a pour objectif de renseigner le futur propriétaire ou locataire sur l’état de conformité de l’installation électrique de l’immobilier qu’il souhaite acquérir ou louer.

Le principe du diagnostic électrique repose sur la sécurité des personnes et la protection des intérêts des acquéreurs. Il doit être assuré par un diagnostiqueur immobilier justifiant d’une certification nationale et agréé par le COFRAC ou COmité FRançais d’ACcréditation. Lors d’un diagnostic électrique, seuls les tableaux électriques peuvent être démontés ou déplacés. Il ne nécessite pas le démontage ou le déplacement des meubles.

les-risques-electriques-et-les-mesures-de-prevention-1

Le déroulement d’un diagnostic électrique

Celui qui effectue le diagnostic doit avoir accès à l’ensemble des locaux afin de pouvoir vérifier les éléments suivants :

  • Les disjoncteurs, les fusibles, les dispositifs différentiels
  • Les modes de pose et les classes de matériels électriques
  • Les sectionneurs et les interrupteurs
  • La prise de terre et les liaisons équipotentielles

D’ailleurs, le professionnel vérifie si les distances de protection minimales dans les salles d’eau sont respectées (distance entre le matériel électrique et les points d’eau). En général, il prévoit 87 points de contrôle dans ce diagnostic. Le tarif du diagnostic électrique tient compte du déplacement du diagnostiqueur immobilier, de la réalisation du diagnostic électrique, ainsi que de l’établissement d’un rapport personnalisé suite à la visite de votre bien. En fonction de la superficie totale des locaux, le diagnostic peut se dérouler entre 30 minutes et deux heures.

Notez bien que la non-réalisation du diagnostic électrique engage des responsabilités civiles et pénales.

Prévenir les risques électriques

Afin d’éviter les éventuels risques électriques, faites en sorte que votre installation respecte la norme NFC 15-100. Cette règlementation contient généralement l’ensemble des règles mentionnant le nombre de prises par circuit et par pièce. Quant au tableau électrique, il doit être doté d’un disjoncteur servant à couper le courant au moindre court-circuit et vérifiez le chaque mois par le biais du bouton test. Il est également possible de compléter ce dispositif par un détecteur d’arc électrique. Surtout, protégez-vous au maximum et surveillez régulièrement la défaillance des prises. Pour rénover votre installation électrique, vous pourrez bénéficier sous condition d’une prime à l’amélioration de l’habitat ou d’une réduction du taux de TVA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

− 5 = 2

Découvrez aussi

Comment éviter les incendies d’origine électrique ?

Les incendies d’origine électrique ont provoqué et provoque encore la mort de millie…