Comment bien choisir sa VMC pour respecter la RT 2012 ?

Vous avez pour projet de construire un logement de plus de 50 m2 ou une annexe dépassant les 30 % de la surface existante ? Depuis le 1er janvier 2013, votre construction est soumise à la RT 2012

La RT 2012 a pour but de baisser les dépenses énergétiques des bâtis en imposant différentes normes. En effet, cette réglementation oblige les nouveaux logements à ne pas dépasser les 50 kWhEP/(m².an).

Le choix de vos équipements comme l’isolation est donc primordial afin de ne pas trop faire grimper la consommation énergétique. Parmi ces équipements, nous retrouvons les VMC participant à la qualité de ventilation de votre logement.

Il existe deux types de dispositifs d’aération :

  • Simple flux (SF).
  • Double flux (DF).

Étudions ensemble ces trois dispositifs afin de vous faciliter la tâche lorsque vous devrez choisir votre système d’aération. Vous découvrirez également l’intérêt énergétique de bénéficier d’une bonne répartition de l’air.

Quelle VMC choisir pour respecter la RT 2012 ?

Pourquoi la ventilation joue-t-elle un rôle majeur sur la dépense énergétique ?

Peut-être vous demandez-vous pourquoi un dispositif d’aération est utile dans une maison quand nous pouvons tout simplement aérer en ouvrant les fenêtres. Et bien, tout simplement, car en aérant seulement de cette manière, vous engendrez d’importantes déperditions.

Ainsi, la RT 2012 impose une aération mécanique qui permettra :

  • De produire de l’oxygène.
  • D’évacuer l’humidité et la pollution.

Ces aérations vous permettront de renouveler l’air afin que celui-ci soit plus sain. Ainsi, elles contribuent à votre confort et votre santé tout en faisant baisser les déperditions en énergie.

L’aération SF

Grâce à la VMC SF, vous pourrez faire pénétrer l’air neuf dans votre logement grâce à son procédé d’extraction mécanique. 

L’avantage majeur de cette VMC est son prix abordable, ce qui fait de ce dispositif le plus utilisé aujourd’hui en France.

Vous aurez la choix entre une régulation hygro A à débit fixe ou une aération hygro B à débit variable. Si vous optez pour l’hygroréglable B vous consommerez moins d’électricité, car le mécanisme se déclenche en fonction de l’humidité présente.

L’aération DF

Tout comme la VMC SF, le DF vous permettra de renouveler l’air de votre logement grâce à son procédé d’extraction mécanique.

Cependant, ce type d’aération dispose également d’un dispositif de soufflage d’air neuf ainsi qu’un échangeur qui lui permet de récupérer la chaleur ou la fraîcheur de l’air, afin de l’utiliser pour réchauffer ou rafraîchir l’air neuf arrivant de l’extérieur. 

Ce procédé est plus onéreux, mais il vous permettra de faire des économies sur votre chauffage et il améliorera le bilan thermique de votre projet.

Pour aller plus loin

D’autres dispositifs peuvent vous permettre de renouveler l’air de votre logement comme :

  • L’aération DF thermodynamique, qui fonctionne sur le même principe que le DF traditionnel, c’est-à-dire en prélevant l’air extérieur en le filtrant puis en le redistribuant dans les pièces.
  • Le chauffe-eau thermodynamique (CET), qui utilise les calories présentes dans l’air afin de les chauffer et de le restituer ensuite au ballon pour produire de l’ECS. 
  • Les puits canadiens également appelés puits provençaux, qui permettent de rafraîchir l’air neuf durant l’été en le faisant passer sous terre (environ 1,5 m de profondeur) avant qu’il ne pénètre dans votre maison.