Rôle d’un bureau d’études thermiques

L’application de la RT 2012 oblige à pratiquer une étude thermique de tout dossier de construction. Elle vise à mettre en place les contraintes énergétiques liées à la diminution d’émissions de gaz à effet de serre.

La RT 2012 s’inscrit dans la loi Grenelle sur l’environnement, qui vise à réduire l’impact écologique et environnemental du parc immobilier français. On impose donc d’étudier, en amont du chantier, la consommation d’énergie primaire du futur bâtiment pour faire en sorte qu’il réponde aux limitations mises en place.

C’est le BET (bureau d’études thermiques) qui fait l’étude thermique et qui édicte toute une série d’obligations liées au choix des matériaux et des équipements qui seront installés.

Passons en revue les obligations et les attentes liées à la RT 2012.

bureau étude thermique

Devoirs et contraintes

Tout d’abord, vous souhaitez peut-être savoir ce qu’est la réglementation thermique ?

Il s’agit d’une obligation de résultat attendu pour toute nouvelle construction. En clair, un niveau minimum d’efficacité énergétique est attendu pour tous les ouvrages depuis 2013 (sauf cas particulier). On va faire en sorte d’obtenir un bâti suffisamment efficace pour solliciter les équipements de régulation au minimum.

Il est nécessaire de produire une attestation en amont du chantier et après la fin de ce dernier. Ces deux attestations sont le sésame pour obtenir la certification RT 2012.

En pratiquant l’étude thermique, le bureau d’études thermiques (BET) va pouvoir optimiser tous les points sensibles et susceptibles de provoquer des déperditions énergétiques. Cela passe par le choix des matériaux, l’agencement de ces derniers et leur installation.

Par exemple, les surfaces vitrées devront être placées en fonction de l’orientation, mais aussi en fonction de la situation géographique. Le pourcentage de surfaces vitrées ne sera pas le même si on habite sur la côte d’azur ou dans les Vosges par exemple.

La réglementation impose un Cep max de 50 kWh/m². Cette valeur est indicative et peut être revue à la hausse ou à la baisse, là encore en fonction de la position géographique. L’objectif de tout cela est de moderniser notre parc immobilier en optimisant sa consommation énergétique, en tenant compte de son impact écologique.

Le BET

C’est le bureau d’études thermiques qui va être en charge de mener l’étude et de l’édiction du cahier des charges inhérent à la construction. Sachez qu’aujourd’hui et depuis 2013, chaque ouvrage doit respecter la RT 2012 (sauf cas particulier). Dans ces conditions, comment construire en respectant la RT 2012 ?

Suite à l’étude, le maître d’œuvre en charge du chantier devra suivre à la lettre les contraintes issues des projections et optimisations fournies par le bureau d’études. La validation de la conformité intervient en fin de chantier, après un contrôle visuel de l’ensemble de l’ouvrage. Le BET pratiquera également un test d’étanchéité à l’air et délivrera l’attestation RT 2012 finale.

Dans le cas de l’étude thermique préalable, le bureau d’études réalisera une simulation thermodynamique qui mettra en avant les points forts et les faiblesses de la future maison par exemple. Des calculs complexes, tenant compte de facteurs avancés, permettent de simuler la vie de la maison sur une année complète en tenant compte de l’évolution des saisons et de l’utilisation des équipements.

Grâce à ce genre d’outils numériques, l’optimisation devient alors beaucoup plus simple et plus efficace. Il faut néanmoins comprendre qu’il peut exister un écart entre les projections et l’occupation réelle. Le comportement de l’habitant ou de l’usager n’est pas toujours ‘’standard’’ contrairement à l’étude. Quoi qu’il en soit, c’est un gage de respect de la réglementation dans la mesure où tous les efforts et moyens nécessaires auront été déployés.

Est-ce pareil pour la rénovation ?

Dans le cadre de travaux sur de l’existant, la RT s’applique uniquement sur certains projets qui réunissent les trois critères suivants :

  • La surface rénovée est supérieure à 150m².
  • La date d’achèvement du bâtiment est postérieure au 1er janvier 1948.
  • Le coût des travaux de rénovation « thermique » est supérieur à 25 % de la valeur hors foncier du bâtiment.

Ces édifices doivent aussi faire l’objet d’une étude de faisabilité préalablement au dépôt de la demande de permis de construire.

En amont, on va d’abord étudier la consommation énergétique de l’ouvrage à rénover qui servira ensuite de référence. Suite aux améliorations, la consommation d’énergie de référence ne devra pas être dépassée. Au contraire, elle doit permettre une performance énergétique accrue. L’emploi de matériaux répondant à la RT élément par élément, permet cette amélioration.

Pour des travaux de rénovation sans extension, c’est la RT de chaque élément qui prévaut. Cela permet une amélioration de l’isolation par exemple, et des performances des équipements choisis (chauffage, ventilation …).

L’étude thermique

Vous l’aurez compris, c’est une étape clé dans la mise en marche de votre projet. C’est grâce à elle que le bureau d’études thermiques va permettre au maître d’ouvrage de réaliser les travaux en conformité aux attentes de la RT 2012.

Depuis le choix des matériaux en passant par le choix des équipements, tout sera étudié dans le but d’atteindre les performances énergétiques et thermiques attendues. L’introduction d’une source d’énergie renouvelable est aussi possible pour réduire l’impact écologique de votre maison et équilibrer sa balance énergétique. La RT 2018, la prochaine à entrer en vigueur tiendra compte de ce fait et incitera à employer ce type d’installations (photovoltaïque, photo thermique, pompe à chaleur, puits canadiens …).

L’expertise est le maître mot dans cette démarche, seuls des experts seront à même de conduire une étude thermique sérieuse et efficace. On voit beaucoup de solutions simplifiées en ligne, mais assurez-vous de faire appel à des professionnels reconnus.

Dans le cas où votre projet ne répondrait pas aux exigences de la RT 2012, sachez que de lourdes amendes peuvent venir vous pénaliser et qu’une obligation de mise en conformité en découlera. Le choix des professionnels auxquels vous ferez appel est très important pour ne pas subir de déconvenues. Soyez attentif et exigent.

Le coût de cette étude thermique sera largement amorti dans le temps en vous permettant de réaliser des économies. Vos factures s’en trouveront allégées et le retour sur investissement vous garantit sérénité et confort.

Il est temps de faire rimer écologie et économie d’énergie en inscrivant notre habitat dans une démarche écoresponsable et tournée vers l’avenir. La maison de demain sera ”passive” et permettra une auto alimentation énergétique, voire même, permettra de produire plus qu’elle ne consomme.